fbpx

Croissance: la zone euro dans l’oeil du cyclone

Cette actualité est la propriété de: Les Echos

our beaucoup d’économistes, la zone euro va connaître une récession technique au deuxième semestre, avec une baisse de son PIB, même sans coupure du gaz russe. En cas d’embargo total, alors le recul du PIB pourrait atteindre 3 % l’an prochain.

a va tanguer. Beaucoup l’annoncent, quasiment tous les économistes le prédisent et quelques responsables politiques européens l’avouent dans un accès de franchise bienvenue. La zone euro est à l’aube d’un hiver difficile, dont la rudesse dépendra du bon vouloir de Vladimir Poutine.

Quoi qu’il en soit, il semble qu’un éventuel rationnement de gaz entraînerait une récession quasi-mécanique. Et même sans mesures très strictes pour limiter la consommation de gaz cet hiver, l’effet sur le PIB des allers et retours russes, qui ouvrent et ferment les vannes de Nord Stream pour faire grimper les prix et mettre la pression sur les Européens, sera fort. En début de semaine, le géant gazier russe Gazprom, qui avait repris ses livraisons vers l’Allemagne par le gazoduc, a annoncé de nouvelles coupures drastiques à partir de mercredi. Résultat, le prix du gaz européen a atteint mardi un sommet depuis début mars et les premières semaines de la guerre en Ukraine. Et l’euro a plongé face au dollar.

Source: Les Echos

L’actu Araújo Ibarra

L’actu internationale